Les mystères de l'affaire Seznec solutionnés par un brocanteur qui a mené l'enquête...






Bonjour


Pourquoi après un siècle, ce fait divers hante-t-il toujours la mémoire de nombreuses personnes ? 


Pourquoi la justice jusqu'en 2006, lors de la dernière demande en révision, n'a-elle jamais entrepris de recherches sérieuses sur plusieurs points obscurs ? Y-a-t'il donc des choses à cacher ? La justice française a-t'elle la conscience aussi tranquille qu'elle veut bien l'afficher ?


Je suis Bertrand Vilain, brocanteur Finistérien à l'international. Je viens de publier un nouvel ouvrage sur cette mystérieuse affaire Seznec. Un cold case vieux de bientôt 100 ans est sur le point de trouver enfin sa solution. J'ai effectué une enquête passionnante en France et aux Etats-Unis. J'ai été autorisé à consulter des archives américaines et notamment celles du FBI et du fonds Hoover conservées à l'université de Stanford en Californie. Personne, jusqu'à ce jour ne les avaient JAMAIS consultées en faisant un lien avec l'affaire seznec. Ce que j'ai trouvé est tout simplement fabuleux.


Cette affaire criminelle se situe dans la France des années 20 au sortir de la première  guerre mondiale. Deux commerçants bretons, Pierre Quéméneur et Guillaume  Seznec partent de Bretagne pour aller à Paris au volant d'une Cadillac Torpédo. Pierre Quéméneur disparait et ne donnera plus jamais signe de  vie. Guillaume Seznec est accusé du crime.


La  police judiciaire autrement dit la Sureté Générale enquête mais ne trouvera jamais  de cadavre. Guillaume Seznec affirme qu'ils allaient à Paris pour mettre  en place un commerce de Cadillac vers la Russie des Soviets. Pierre  Quéméneur avait rendez-vous avec un mystérieux intermédiaire Américain intermédiaire  appelé "Charly". La police ne trouvera jamais de traces de cet Américain et affirme que Seznec a menti.


Pourtant,  après plusieurs années de recherche, j'ai réussi à mettre au jour cette affaire de  Cadillac qui a bien eu lieu en mai 1923. J'ai aussi retrouvé le fameux américain qui avait rendez-vous avec Quéméneur le samedi 26 mai 1923 à Paris. Mon enquête mêle la grande histoire avec la famine en Russie de 1921-1923, le gouvernement Russe de Lénine avec Dzerjinski, le chef de  la Tcheka, police secrète Soviétique mais aussi l'ancien président des  Etats-Unis, Herbert Hoover ainsi que le patron du FBI, Edgar Hoover.  Toute cette affaire est le plus incroyable roman d'espionnage et policier du XXe siècle et tout est vrai.


Pourquoi un brocanteur Finistérien a-t'il fait des découvertes inédites alors que la justice, la police, des journalistes, des historiens, des écrivains ont investigué pendant un siècle sur le sujet sans succès ? C'est assez simple, personne n'a jamais eu la possibilité de faire des recherches approfondies dans les archives américaines. Cela implique de maitriser la langue anglaise et de se rendre sur place, de rencontrer des historiens et des chercheurs. Certaines archives du FBI ne sont déclassifiées que depuis quelques années seulement.


Seznec a bien dit la vérité. Il est maintenant prouvé qu'il est innocent du crime qui l'a vu condamné au bagne à perpétuité par la Cour d'Assises de Quimper en 1924. La justice et la police ont commis une erreur. Cette  affaire retentissante est même devenue le symbole de l'erreur judiciaire.  Elle reste toujours d'une brulante actualité sur les certitudes de la police et de la justice française. 


Pour commander un exemplaire de cette enquête, merci de cliquer sur le lien ci-dessous...


Ils parlent du livre Affaire Seznec : Les archives du FBI ont parlé

Bertrand Vilain, brocanteur breton à l'international, partage sa vie entre le Finistère et le Texas. Il est passionné par l'affaire Seznec depuis 2006. Il a déjà écrit un ouvrage publié en 2011 aux éditions Coetquen. En 2018, avec Denis Langlois, ancien avocat de la famille Seznec et une équipe de bénévoles, il a coordonné des fouilles privées à Morlaix dans l'ancienne scierie de Seznec. Il a participé à plusieurs reportages TV sur planète +, France 2, France 3. Il a fait l'objet de nombreux articles de journaux.

Profitez d'une offre exclusive et limitée avec les frais de port offerts de 19,80 € au lieu de 24,47 € (Attention, cette offre n'a pas vocation a perdurer dans le temps et elle peut s'arrêter à tout moment)


L'éditeur dispose encore de quelques dizaines d'exemplaires du livre broché avant épuisement du stock